LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Journée internationale des personnes disparues

primaire 2e cycle 3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle
  1. Description de la journée
  2. Actions proposées
  3. Outils pédagogiques
  4. Liens d'intérêt

Description de la journée

Les disparitions sont une réalité. Leurs causes sont multiples : la guerre, les déplacements de population, les catastrophes naturelles ou d’origines humaines. Pour les familles des disparus, l'angoisse et l'incertitude reste la même.

"Les victimes de disparition forcée, dont on ignore où elles se trouvent et quel est leur sort, ne devraient pas être rappelées à notre souvenir seulement une fois par an. Chaque jour devrait être une Journée des personnes disparues", a déclaré le groupe de travail sur les disparitions involontaires de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies

L'ONU s'inquiète de l'augmentation des cas de disparition forcée dans le monde. Dans les pays où la situation politique est instable, on peut plusieurs disparitions forcées. Selon l’ONU, la majorité de ces personnes disparues seraient emprisonné de manières illégales ou même assassinées.

"Il est impératif de faire face à cette tragédie et d'aider les familles de disparus à faire la lumière sur ce qu'il est advenu de leurs proches. Ne pas savoir si un être cher est mort ou vivant provoque une angoisse indicible, de la colère et un profond sentiment d'injustice, et empêche les proches de faire le deuil et de tourner la page", constate Pierre Krähenbühl, directeur du Comité international de la Croix-Rouge.

Disparition d’enfants au Québec

Plus proche de nous au Québec, chaque année, les autorités policières enregistrent plus de 7 000 signalements d’enfants portés disparus. Heureusement, près de 90 % d’entre eux sont retrouvés dans les 7 jours suivants leur disparition. Pour les autres, ils demeurent parfois introuvables pendant des semaines, des mois et même des années, bouleversant ainsi complètement la vie de ces familles.

Femmes autochtones disparues au Canada

Les femmes autochtones sont trois fois plus à risque de violence que les autres Canadiennes et surreprésentées parmi les femmes disparues et assassinées au pays.

En 2014, on apprend que leur nombre dépasse les estimations qui avoisinaient 600 cas. Ainsi, les enquêtes ont révélés que le nombre de femmes autochtones disparues au Canada représente plutôt 1186.

Photo Murray Bush                          

 


Actions proposées

- Proposer aux élèves de faire un mur de souvenir en mémoire aux personnes disparues qui figurent sur le site web d’Enfant-Retour Québec.

- Prévoir une projection d’un documentaire  sur les cas de disparitions au Québec, au Canada et dans le monde. Par exemple : Unknow; Novembre 84, Une vie suspendue, etc.

- Prévoir une discussion de quelques minutes avec les élèves sur la situation des femmes autochtones disparues au Québec et au Canada.

 


Outils pédagogiques

Album thématique Comprendre pour agir : les droits des enfants

Droits des enfants : des idées pour agir!

Journée mondiale de l’enfance

Journée internationale de la jeunesse

Journée internationale de lutte contre l’exploitation sexuelle


Liens d'intérêt

- Enfant-Retour Québec.

- Documentaire Une vie suspendue

- Amnistie International : Dossier disparitions forcées par pays 

- Sureté Québec – Personnes disparues au Québec.

- Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées