LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Journée internationale de la non-violence

primaire 2e cycle 3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle
  1. Description de la journée
  2. Actions proposées
  3. Outils pédagogiques
  4. Liens d’intérêt

Description de la journée

La journée internationale de la non-violence a été déclarée par l’Assemblée générale de l’ONU en 2007. Cette journée est l’occasion de sensibiliser, par l’éducation surtout, à l’action non violente. Le 2 octobre a été choisi parce que c’est la date de naissance du Mahatma (qui signifie "Grande Âme") Gandhi. Ce personnage historique a marqué l’Histoire par son appel au changement et à l'action citoyenne non-violente.

En effet, Gandhi a réussi à mobiliser l’Inde pour qu’elle obtienne son indépendance de la Grande-Bretagne sans prendre les armes, malgré la puissance de l’armée britannique. Il proposait, entre autres, la désobéissance civile (c'est-à-dire le fait de contrevenir à une règle avec laquelle la population n’est pas d’accord) comme moyen d’action pour défendre les droits de la personne. Pour lui, le principe de la non-violence était fondamental et inviolable.

La non-violence qui vise un changement social ou politique constitue la façon la plus cohérente de s’engager pour la défense des droits de l’homme.


Actions proposées

- Écrivez à vos représentants politiques pour leur faire part de vos préoccupations par rapport à la paix, aux droits de la personne et/ou aux engagements militaires canadiens. Vous pouvez d'ailleurs écrire aux élus de la Chambre des communes du Canada sans timbre.

- Organisez une action non-violente dans votre établissement scolaire pour dénoncer une injustice. Vous pourriez, par exemple, organiser une mobilisation éclair (flash mob). Il s’agit d’une apparition rapide et surprise de 5 ou 10 minutes dans un lieu public, comme une école, avec un concept qui se démarque : tous les participants figent sur place, font une chorégraphie, récitent un texte à voix haute, etc. L’important est de réaliser l’action dans un endroit bondé de gens, qui pourront ainsi être sensibilisés à votre message.

- Puisque l’action non-violente commence dans notre propre milieu, trouvez des façons créatives de résoudre vos conflits à l'école de façon pacifique. Inspirez-vous des suggestions recensées par l'UNESCO aux quatre coins du globe.

- Lancez un défi à la classe : une semaine sans jeux vidéo violents. Proposez quelques activités à la place comme du dessin, des sports extérieurs (patin, hockey, ski...) ou la lecture.

- Faites une murale pour la non-violence. Dessinez Gandhi au milieu et ajoutez une trace de main trempée dans la peinture en guise d’engagement. Sous votre main, écrivez le moyen que vous allez entreprendre pour être moins violent (à la maison, à l’école, dans vos sports, etc.).

- Faites un atelier sur la violence à l’école. Cernez les problèmes de violence et cherchez des solutions à votre portée.


Outils pédagogiques

Activité "La violence et la guerre" : niveaux primaire et secondaire

Animation "La guerre n'est pas un jeu" : niveaux primaire et secondaire

Expo-caricatures "La paix, une priorité"

Fiches pédagogiques sur le thème de la paix et la guerre

Voyage Exploraterre : Les conflits dans le monde


Liens d’intérêt

ATSA : Quand l’art passe à l’action

Journée internationale de la non-violence - ONU

Outils pédagogique du Centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées

Paix et non-violence - Citoyen de demain, centre de ressources dédié à l'éducation citoyenne