LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Article : Les conséquences des changements climatiques

primaire 2e cycle 3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle

 

De plus en plus, on entend parler de l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, comme le dioxyde de carbone.  Une des conséquences de cette augmentation est la hausse anormale de la température moyenne mondiale : c’est «l’effet de serre ». Quelles en sont les répercussions pour nous?

  

Des inondations?

L’accroissement du niveau de la mer est certainement le phénomène qui touchera possiblement le plus grand nombre de personnes, dans plusieurs pays. Il est dû à la fonte des glaciers et à l’expansion thermique de l’eau. Si la tendance se maintient, les eaux inonderont plus fréquemment les terres côtières où une grande majorité de la population humaine habite. Beaucoup de gens perdront alors leurs maisons, leurs terrains et même leurs fermes.

     
Extrait de la murale de
Friends of the Earth International

 

Des ouragans?

Bien que les changements climatiques ne causent ni ouragan ni tempête, on peut tout de même dire qu’ils augmentent leur ampleur. Il est de plus en plus fréquent que les ouragans dévastent des pays : des maisons détruites, des infrastructures telles que des autoroutes et des ponts démolis, et surtout des populations déplacées, ruinées.

 

Et pour les populations du Grand-Nord?

Au nord du Canada, l’effet des changements climatiques sur la vie des Inuits est bien réel. Les premières glaces de l’hiver se forment jusqu’à un mois plus tard que d’habitude, et le dégel du printemps se produit plus tôt. Des communautés inuites ont des difficultés à chasser, car la glace qui sert d’abri aux phoques est plus éloignée pendant l’été. Dans des parties de l’océan Arctique, la glace s’est retirée de 20 % pendant les 30 dernières années. La glace est aussi plus mince, ce qui rend le transport sur glace plus dangereux. Des températures chaudes pendant l’été font fondre le pergélisol, terre qui reste habituellement congelée pendant toute l’année.

 

  

 

Page actualisée en 2010