LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Article : Les femmes en situation de guerres et de conflits armés

primaire  3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle

 

 
Déplacement de réfugiés kosovars vers la Macédoine.

Les guerres séparent les familles. Les principales victimes de conflits armés sont essentiellement les femmes et les enfants, les hommes étant la plupart du temps partis rejoindre un groupe armé ou ayant été tués durant le conflit. Ce sont donc les femmes et les enfants qui restent et qui vivent les guerres dans toutes leur horreur. Les femmes et les enfants constituent d'ailleurs 80 % des populations déplacées du monde entier.

Ces femmes deviennent souvent le pilier et le soutien de la famille. Ce sont elles qui doivent sortir, affronter les bombardements pour trouver de l'eau, de la nourriture, des médicaments et des vêtements. Elles supportent seules le poids de la survie de la famille.

Ces femmes sont dans des situations économiques précaires, car avant le conflit l'homme était souvent le pourvoyeur de la famille, c'est lui qui rapportait l'argent à la maison. Maintenant, la femme doit se débrouiller. Elle est responsable des enfants, et souvent aussi des grands-parents et des personnes plus âgées.

Dans les situations de conflits armés, plusieurs groupes s'opposent. Les femmes se retrouvent régulièrement prises entre les différents groupes armés qui demandent logement et nourriture aux femmes. Celles-ci n'ont d'autres choix que d'accepter sans quoi, elles risquent de se faire battre et violer.

 
Groupe de réfugiés du Timor oriental

 
Au Nord de Kaboul, une famille quitte sa maison pour fuir les combattants.

Dans plusieurs pays aux prises avec des conflits armés, les femmes n'ont pas accès à la terre, au logement, à l'héritage ou à l'assistance sociale. Elles se retrouvent généralement dépendantes des organisations d'aide internationale.

Par ailleurs, les agressions sexuelles sont monnaie courante dans les zones où sévissent les conflits armés. Il arrive souvent qu'après le pillage et la mise à sac d'un village ou d'une région, les femmes soient systématiquement violées. C'est une façon pour les groupes armés de montrer leur domination sur un autre groupe, en prenant leurs femmes.


Source des photos: Réfugiés, Volume 1, Numéro 117, 1999

Page actualisée en 2010