LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Article : Questions et réponses sur la pauvreté

primaire  3e cycle   secondaire 1e cycle  

Est-ce que tout le monde qui vit au tiers-monde est pauvre?
Cynthia-Anne Leblanc

Les pays tiers-mondistes ne sont pas seulement peuplés par des pauvres. Il y a aussi des personnes très riches qui vivent dans ces pays-là. En fait, une des caractéristiques du tiers-monde, c'est justement l'écart qui existe entre les pauvres et les riches. L'écart est considérable en son genre. Par exemple, il existe au tiers-monde des pays dont les centres urbains sont peuplés par des personnes qui vivent dans l'opulence et dont la fortune leur assure une vie facile dans des demeures luxueuses et des palais même. À la périphérie de ces centres urbains vivent des personnes qui ont la vie moins facile. L'absence de ressources et l'appauvrissement extrême font que ces personnes n'ont d'autre solution que d'aller vivre tout près des riches. Ils y construisent des abris de fortune, dépourvus de tout confort et d'hygiène; dans des conditions pouvant aller jusqu'à la privation des choses indispensables à la vie. Ce phénomène crée, autour des centres urbains peuplés par des riches, des agglomérations très pauvres communément appelées des "bidonvilles". Lorsqu'on voit l'un de ces bidonvilles, on est toujours saisi par le contraste qu'il fait apparaître du fait de sa proximité de la richesse.

Au tiers-monde, pourquoi y a-t-il des gens très riches et des gens très pauvres?
Justine Beaulieu Poudrier

Lorsqu'on parle du Tiers-Monde on dit parfois que moins de 10 % des gens qui y vivent détiennent plus de 90 % de la richesse, les autres gens se partagent le reste. Ceci pour dire qu'il existe au tiers-monde un déséquilibre dans le partage des richesses entre les gens de ces pays. À de nombreux endroits, ce déséquilibre est souhaité par les riches, malgré tout, pour entretenir leur niveau de vie. La rareté croissante des richesses disponibles renforce ce déséquilibre. Mais les riches deviennent de moins en moins nombreux et les pauvres de plus en plus pauvres. Dans des pays où c'est l'absence quasi totale de richesse qui domine, les riches sont si peu nombreux qu'ils sont impuissants devant la misère qui les entoure. Les pauvres se voient dépourvus des ressources qui assurent la survie. Ils sont laissés à eux-mêmes, à moins qu'une aide extérieure les tire d'un malheur ultime. C'est le cas de certains pays du tiers-monde qui ont été dénaturés par les sécheresses, les pluies diluviennes, les famines ou toute autre catastrophe du genre.

Pourquoi y a-t-il tant de pauvres à l'échelle mondiale?
Audrey Girard

Il arrive que les ressources de la terre n'offrent plus tout ce à quoi les gens sont accoutumés, ou qu'elle n'ait pas en propre ce qui est nécessaire pour vivre. À cela s'ajoutent les catastrophes naturelles comme la désertification, l'inondation, le tremblement de terre et l'ouragan. Ces circonstances expliquent en partie pourquoi par exemple des sociétés entières se voient dépourvues d'eau potable, de nourriture et de logement. Mais il y a aussi des explications qui relèvent cette fois de la volonté des gens. En Inde, par exemple, la pauvreté est inscrite dans la culture. On y voit des gens qui sont carrément exclus de la société à cause de leur origine. On dit même que le simple contact avec l'un d'entre eux est une souillure, d'où le terme "intouchables" pour les désigner. Ailleurs, la pauvreté est voulue par les gens qui ont le pouvoir. Des gouvernements vont jusqu'à la provoquer dans leur propre pays pour servir des intérêts politiques. D'autres font des lois qui privent les gens de leurs droits à la propriété et au travail. La pauvreté apparaît ici comme une "arme politique". À l'extrême, il y a les guerres qui poussent les gens vers l'exode et la privation de tout.

Page actualisée en 2010