LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Article : Si tu étais une fille dans un pays en développement

primaire 2e cycle 3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle

 

Si tu étais une fille dans un pays en développement, tu n’irais pas longtemps à l’école; peut-être que tu te dis que c’est très bien, mais attention, car ta vie ne serait pas du tout une partie de plaisir, au contraire...

Les jeunes filles dans les pays en développement doivent s’occuper de la maison, du ménage, de la collecte d’eau et de bois et de la garde des enfants plus jeunes. Alors, il arrive souvent que les parents décident de les garder à la maison plutôt que de les laisser perdre leur temps à l’école puisque de toutes façon leurs chances de pouvoir se trouver un bon emploi sont très minces. Même pour celles qui demeurent à l’école, la charge de travail que nécessite l’entretien de la maison est trop lourde pour qu'elle puissent bien travailler à l’école. Au Mozambique, la cause des difficultés scolaires des filles semble être la fatigue due au travail domestique.

Aussi, dans bien des pays, c’est l’homme qui doit apporter l’argent à la maison. Au Népal, par exemple, les jeunes filles doivent aller vivre dans la famille de leur époux après leur mariage, les parents des jeunes filles voient alors difficilement comment il pourrait être avantageux de payer l’instruction de leurs filles.

Le rapport mondial sur l’éducation publié en 2005 par l’Organisation des nations unies ( ONU ) indique "qu’il y a près de deux fois plus de femmes que d’hommes analphabètes. Dans les régions les plus pauvres, plus de filles que de garçons ne fréquentent pas l’école et l’écart s’élargit au niveau secondaire – alors même que l’éducation secondaire et supérieure des filles contribue plus particulièrement à réduire la pauvreté."

Pourtant, selon ce même rapport "plus le niveau d’éducation féminine est élevé, plus les gains potentiels des femmes augmentent, plus la mortalité maternelle et infantile diminue et meilleure est la santé en matière de procréation."

 

Page actualisée en 2010