LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Dossier : Le nucléaire

primaire    secondaire 1e cycle 2e cycle

De l'invention à la première utilisation

 

Albert Einstein, célèbre physicien allemand que l’on peut voir la langue sortie sur la photo, écrit au Président américain en pleine Deuxième Guerre mondiale.

Nous sommes dans les années 40, il l’avertit de la possibilité de créer une bombe d’une extraordinaire puissance. Projet sur lequel travailleraient déjà les nazis.

 

 À partir de ce moment, se met en marche, aux États-Unis, un projet scientifique de grande envergure, le projet « Manhattan ». Il réunit une armée de scientifiques dans le but de mettre au monde la bombe nucléaire. C’est là  l’invention humaine la plus destructrice à ce jour.

En 1945, alors que la guerre dans le Pacifique faisait encore rage, les Américains finirent de mettre au point ce monstre atomique. Ils testèrent « trinity » dans le désert du Mexique. Ils lancèrent « big boy » trois semaines plus tard sur Hiroshima au Japon, et trois jours plus tard, « fat man » sur Nagasaki, également au Japon.

On ne sait pas combien de gens ont péri exactement, plusieurs chiffres se contredisent, un an après la tragédie, on calculait 118 661 décès à Hiroshima et 74 000 à Nagasaki. Aujourd’hui on évalue les décès à près de 350 000 en comptant les gens tués sur le coup et ceux qui sont décédés des suites des brûlures, des blessures et des effets de l'irradiation (cancers, leucémies etc.). 

 

       

 

À chaque fois, la puissance de destruction de la bombe atomique a effrayé et marqué l’imaginaire collectif. Les deux villes japonaises furent complètement anéanties, rayées de la carte ! Comme tu peux le voir sur les photos : celle de gauche a été prise à Nagasaki deux jours avant l’événement tragique; l’autre, celle de droite, trois jours après. Hiroshima et Nagasaki furent les deux seules villes à être touchées par une bombe atomique en temps de guerre.

Durant certains épisodes de la guerre froide, l'utilisation de la bombe atomique a été envisagée très sérieusement. Heureusement, son utilisation a pu être évitée.

 

Glossaire: Le nazisme constitue l'idéologie politique du Parti national socialiste des travailleurs allemands, appelé aussi parti nazi, au pouvoir en Allemagne depuis l'été 1933 jusqu'à la chute du IIIe Reich le 8 mai 1945.

Guerre froide et prolifération

         

La guerre froide qui suivit la Deuxième Guerre mondiale a eu un impact sur le développement de l’arme nucléaire (ou plutôt sur son surdéveloppement). En effet, à la fin de la guerre froide, les deux superpuissances détenaient un total de plus de 50 000 ogives nucléaires! Soit bien plus qu’il n’en faut pour faire exploser notre planète à répétition! Pour plus d’informations sur la guerre froide, tu peux consulter la section Armement et désarmement et les liens intéressants qui y sont rattachés.

 

ÉQUILIBRE DE LA TERREUR?

En quelques occasions, notre belle planète bleue a passé près de disparaître. Cependant, la tension entre l’URSS et les États-Unis était si forte tout au long du conflit, qu’elle a produit une sorte de paix, qu'on a appelé : l’équilibre de la terreur. Cette période était difficile, car il y avait toujours une menace d’attaque nucléaire. Heureusement, cela n’est jamais arrivé.

 

ET AUJOURD’HUI?

Toutefois, de nos jours, les stocks de bombes atomiques à travers le monde sont encore très gros, on en dénombre plus de 11 000 américaines, tout autant de bombes russes, 500 françaises et  200 britanniques. L’Inde en posséderait environ une centaine, Israël, 200 et le Pakistan, plus ou moins une trentaine! Et ces chiffres continuent d'augmenter, de nouveaux pays s’ajoutent dans le « club » et d’autres ont déjà la capacité technologique de produire une bombe atomique.


Page actualisée en 2010